Le blogue

L’identité de votre entreprise est votre carte de visite. Votre site Web, vos brochures, vos annonces publicitaires et tout autre matériel doivent être développés de manière à renforcer l’identité de votre entreprise et à s’assurer le message de votre entreprise soient claires et cohérent tout en étant reconnaissable.
Tout en s’organisant tout en gardant le coût de production au minimum pour le client, on s’arrange à donner un service de qualité et un produit de grande qualité.

Voici une idée générale de tout ce que j’ai fait dans le passé.

Le tout contient des projets graphiques, des illustrations, de la photographie.

10 précieux conseils pour démarrer son entreprise

Structurer son projet

Mettez vos idées sur papier. «Cela peut être un plan d’affaires de 30 pages, ou un simple sommaire», conseille Tracey Powers, directrice de la formation au SAJE. «On peut avoir des idées très larges, mais ce n’est pas toujours bon.» En les rédigeant, l’entrepreneur s’oblige à structurer sa vision.

 

Structurer ses outils de vente

«Les entrepreneurs sont souvent de bons techniciens, mais pas forcément de bons vendeurs», constate Jérôme Matas, conseiller, service aux entreprises, au Centre local de développement (CLD) Montréal-Nord.

«Ils oublient souvent de prévoir tous les outils qui vont aider à la vente. Ils doivent se demander comment ils vont solliciter leur clientèle. Par téléphone? Par l’entremise des médias sociaux?» Il ne suffit pas de compter sur le bouche à oreille. «Il faut réfléchir à ce qu’on va mettre en place pour déclencher un bouche à oreille positif.»

 

Sortir de l’isolement

Oubliez l’image du créateur d’entreprise enfermé en permanence dans son garage. «L’isolement ferme la porte à des occasions d’affaires», affirme M. Matas. En alimentant son réseau de contacts, l’entrepreneur améliore sa crédibilité. «Cela lui permet d’obtenir du référencement.» Le créateur d’une entreprise individuelle à besoin de sortir et contacter ses clients potentiels.

 

Obtenir le soutien de son entourage

«Il n’est pas évident que l’entourage comprenne les besoins du créateur d’entreprise. Il y a plein d’exemples de mariages qui n’ont pas tenu le coup. Quand on passe de 70 à 80 heures par semaine au travail, il faut que cet investissement soit compris, sinon…», prévient Jérôme Matas.

 

Prendre le temps de réseauter

«L’entrepreneur peut se sentir seul, même entouré de ses employés et de sa famille. Il devrait rencontrer des entrepreneurs qui vivent les mêmes réalités que lui, sans être nécessairement issus de son domaine d’activité», recommande Tracey Powers. «Les entrepreneurs nous disent souvent qu’ils n’ont pas le temps de réseauter. Mais il faut prendre ce temps, car c’est très payant. Prenez une heure et demie sur l’heure du lunch, allez-y, vous y retournerez!»

Faire appel aux organismes spécialisés

Des aides techniques sont proposées par les centres locaux de développement (CLD), les corporations de développement économique communautaire (CDEC), le SAJE. Ces organismes peuvent même vous orienter vers du financement, par l’entremise des programmes de subventions, de prêts et de bourses.

 

Garder ses liquidités pour plus tard

L’entreprise individuelle ne doit pas brûler ses réserves financières dès le début de son projet. «Je dis souvent à mes étudiants: ne dépensez pas votre argent dans des bureaux. Commencez dans votre garage. Conservez vos liquidités pour le moment où vous en aurez vraiment besoin», conseille Claude Ananou, chargé de formation à HEC Montréal, et coauteur du livre De l’intuition au projet d’entreprise. De plus, le créateur devrait commencer par la vente de prototypes avant de se lancer dans une production en série, recommande-t-il. Ces premières ventes lui permettent de tester son idée et de connaître sa clientèle. Il reviendra vers ses clients avec un produit progressivement amélioré, en augmentant simultanément ses ventes et son expérience sur le marché.

 

Miser sur son site web

«Un site bien conçu peut aider votre entreprise à concurrencer efficacement des entreprises qui ont les goussets bien garnis et de gros budgets de marketing», affirme Michel Bergeron, vice-président marketing et affaires publiques à la Banque de développement du Canada (BDC). Même si vous ne vendez pas en ligne, vos clients se rendront certainement sur votre site web pour se faire une idée de votre entreprise et de vos produits. Un site web bien conçu est l’une des clés du succès d’une entreprise individuelle. Voir la page de site web

 

Choyer ses premiers clients

Il est moins coûteux de travailler davantage avec ses premiers clients que d’en chercher de nouveaux. En approfondissant cette relation, vous prenez une place plus importante chez eux. Cela réduit aussi le temps nécessaire pour devenir indispensable.

 

Envisager l’international tout de suite

«Avant, on commençait par maîtriser son marché local, puis on allait vers l’international. Ce n’est plus le cas. On voit des entreprises nées mondiales, qui travaillent toutes à distance avec les technologies de l’information et un bon réseautage», observe Josée St-Pierre, directrice du laboratoire de recherche sur la performance des entreprises de l’Université du Québec à Trois-Rivières. «Les nouvelles générations d’entrepreneurs ont étudié et voyagé. Ils ne craignent pas l’internationalisation.»

Texte de la presse

 

0 commentaires

Les 6 trucs pour réussir sa publicité

Dans notre société, l’affichage publicitaire est omniprésent. Les messages visuels nous parviennent de partout sans même que l’on leur porte attention bien souvent…

Voici donc 6 trucs pour construire une affiche pertinente et efficace.

 

1.  LE BON PUBLIC CIBLE


Il est important de savoir quel est le public visé par l’affiche que l’on souhaite produire. On peut facilement tomber dans le piège d’une affiche esthétiquement réussie mais dont le montage graphique ne correspond pas à sa clientèle cible. Il est donc nécessaire de bien étudier les goûts du public auquel s’adresse le visuel avant de commencer les premières ébauches de création. Attention toutefois à ne pas tomber dans la caricature, pensant par exemple qu’il faudrait forcément mettre du rose dans une affiche qui ciblerait un public féminin.

 

2.  HIÉRARCHISER LES INFORMATIONS


Déterminez quelles sont les informations les plus importantes. Quel est le sujet principal abordé dans le message et quel objectif souhaitez-vous atteindre.

Le deuxième détail à tenir compte porte sur les informations primordiales de l’événement. Le lieu, la date, les coordonnées. L’ensemble du visuel ne devrait pas prendre avantage sur ces informations. De même aussi qu’il ne faudrait pas qu’il y est tellement d’éléments dans un même espace que finalement on n’en perd la lisibilité et la pertinence.

 

3.  LE TRAJET VISUEL


Il est très intéressant de comprendre le sens de lecture d’une affiche, de préférence par quelqu’un qui la voit pour la toute première fois.

En Occident, on lit de gauche à droite, et de haut en bas. Cette habitude se retrouve dans l’observation d’images. Le regard a tendance à se poser d’abord sur le coin supérieur gauche d’une affiche, puis effectuer une trajectoire en « z » jusqu’à finir dans le coin inférieur droit. C’est pourquoi on retrouve souvent le logo de la marque en bas à droite.

Le regard termine sa trajectoire dessus et il constitue ainsi le dernier souvenir dans l’esprit du spectateur. Inutile donc de le centrer en haut et de le mettre en gros, il n’en sera pas plus efficace.

Le but est de garder l’attention à l’intérieur de l’affiche le plus longtemps. On évitera donc au maximum de placer des éléments qui pourraient le faire sortir.

L’erreur la plus courante est de chercher à placer au centre tout ce qu’on juge essentiel. On se retrouve donc avec une création très chargée au milieu et vide tout autour. Ce que j’appelle un visuel en « pizza ».

 

4.  LES LIGNES DE FORCE ET PREMIER PLAN


Lors du montage graphique, il n’est pas rare de forcer le visuel, surtout s’il comportant beaucoup d’éléments, pour accrocher l’attention. Nous travaillerons alors les images et les textes de façons à attirer le regard sur un élément fort même si positionné sur le côté, il sera toujours vu en premier.

Ces lignes de force ont pour but d’unifier le visuel tout en mettant en avant-plan les éléments importants.

 

5.  LES COULEURS


Le concept  « K.I.S.S » s’applique même pour une affiche publicitaire, tout particulièrement concernant les couleurs. (Keep It Stupid & Simple).

Nul besoin de charger la conception avec des éléments colorés ou inutiles. Une création  bien pensée doit surtout reprendre les couleurs et les styles de l’image de marque de l’entreprise à laquelle elle fait référence.

Veillez à respecter une certaine harmonie dans l’utilisation de vos couleurs. Vous pouvez utiliser Kuler de Adobe, très pratique pour créer des nuances colorées avec styles complémentaires ou monochromes.

 

6.  LA TYPOGRAPHIE


Les règles typographiques d’une affiche publicitaire sont les mêmes que pour la majorité des réalisations graphiques : n’en faites pas trop. (K.I.S.S)

Essayez de vous limiter à deux ou trois polices maximum pour garder l’essence du message. L’œil ne doit pas être plus attiré par un dessin de lettres compliqué que par le sens de la phrase elle-même.

Utilisez des polices de caractères qui soient lisibles. Le message doit être clair et facilement compréhensible. Vaut mieux simplifier que d’avoir une police trop complexe à déchiffrer.

 

Texte par Nathalie Sabeau

0 commentaires

9 astuces pour réussir vos photos de vacances

Les vacances arrivent et vous voulez immortaliser vos clichés familiaux tout en impressionnant l’oncle, la grand-mère et tous vos amis avec votre talent de photographe? Alors ces 9 trucs vous seront fort utiles.  Le photographe Denis Germain du journal lecourrierdusud.ca dévoile 9 astuces pour réussir vos photos de vacances!

  1. Ayez toujours un appareil avec vous: votre “super” appareil photo ne vous aidera pas si vous le laissez dans la chambre d’hôtel, à la maison ou dans la voiture: vaut mieux toujours avoir avec vous un petit appareil compact, ou même votre cellulaire.

  2. Les cartes mémoires ne coûtent presque rien: placez toujours votre appareil en mode rafale, et ne prenez jamais qu’une seule photo de la scène. Débutez par un plan large de l’endroit où vous vous situez.


  3. Changez l’angle de vos prises de vues: n’ayez pas peur de vous pencher, voire de vous coucher au sol ou encore trouvez un balcon pour prendre les activités d’un angle différent.


  4. Rapprochez-vous du sujet. Rapprochez-vous encore… et encore. Vos photos seront d’autant plus intéressantes si le sujet est clair et facilement identifiable. Remplissez le cadre de votre viseur et n’ayez pas peur de couper les jambes ou de ne conserver que le sourire de vos enfants.


  5. Racontez une histoire en quelques photos: l’endroit où vous étiez, l’activité, la température, les gens que vous avez rencontrés. Photographiez des petits détails du voyage: le coquillage ou les fraises que vous avez cueillies en famille, l’affiche des villages que vous avez traversés, le menu du resto où vous avez si bien mangé.


  6. Prenez vos photos quand les membres de votre famille ne s’y attendent pas. Évitez les photos posées sans naturel – le «cheeese!» est probablement la pire face que les membres de votre famille peuvent vous offrir.


  7. Vous être le photographe de la famille? N’ayez pas peur de passer votre appareil à vos enfants ou votre conjoint : leurs points de vue sur votre escapade risquent de vous surprendre.. Laissez votre appareil faire le travail (en mode automatique) et ne vous préoccupez pas des réglages que tous vos amis experts en photos vous auront recommandés.


  8. Au retour, partagez uniquement les photos extraordinaires via un diaporama, les réseaux sociaux, un album de scrapbooking ou encore mieux, faites imprimez vos meilleurs clichés. Moins c’est mieux: à quoi bon présenter 32 photographies du même fabuleux coucher de soleil? N’ayez pas peur de supprimer celles qui ne sont pas bonnes. Je préfère regarder vos 12 plus belles photos (ou plus significatives) et me dire «Wow! Je devrais aller à cet endroit» ou «J’aurais aimé faire partie de ce voyage».


  9. Contrairement à la croyance populaire, placez-vous face au soleil lorsque vous photographiez votre famille. Plutôt que d’avoir les yeux à moitié fermés, ils pourront regarder votre objectif avec les yeux bien ouverts. Si la lumière du soleil est trop forte, n’ayez pas peur d’utiliser le flash (particulièrement en plein jour). Encore une fois remplissez le cadre!

 

Texte de Denis Germain  Courrier du sud

0 commentaires

16 Unique Strategies To Improve Your Brand


Branding is one of the most important activities your business can engage in. Building a strong, recognizable brand will help you connect with your existing customers, sell to new ones, and encourage loyalty and recognition.

But like any other business task, successful branding requires careful planning and a smart strategy. Sixteen members of Forbes CoachesCouncil each share one way to accomplish this.

1. Do A ‘Values Check’

Branding isn’t about your logo; it’s about your message – what you’re broadcasting to the world. First, check in with your own values: Does the wording and look and feel on your website, social media profiles and materials match up with those values? Look to make all your messages and images congruent with your values and the world will notice. – Tina DietzStartSomething Creative Business Solutions 

2. Know Thyself And Align

The most fundamental part of branding is truly understanding who you are so that you can align all of your actions and your environment. The deeper your understanding of values, vision, and other brand attributes, the better able you are to align all parts of your life consistent with your brand. You are the most critical part of your branding strategy. – Larry BoyerSuccess Rockets LLC 

3. Create High-Profile Events

I created an event series named after my book, From the CEO’s Perspective. I invite three high-profile CEOs to join me on stage, and I moderate a discussion on a pressing leadership topic in front of an intimate audience of 70. I’m in my third year, and every event has sold out. For my brand, it’s led to increased visibility and influence, and fantastic content for video and writing. – Teri CittermanTalonn 

4. Use Great Photos

Most small businesses are “personal brands,” meaning you are the face of your brand. The days of the boring head shot are done for most coaches, consultants and service providers. Use photos of you that reflect your personality and style to make your website and brand stand out from the crowd online. You’ll attract your ideal clients and get your message across with less effort. – Cori BurchellDear Miss Millionaire

5. Be True To You

Be authentic to who you are, the values you have, and the skills you excel at. Authenticity is imperative to branding success. Avoid pressure to constantly reinvent yourself or overstate and inflate your message. A simple articulation of who you are and what you are good at – shared succinctly and clearly – will suffice to nail down your brand. – Adrienne TomCareer Impressions 

Forbes Coaches Council is an invitation-only community for leading business and career coaches. Do I qualify?

6. Become The Media

Social media, camera phones, podcasts, etc. have given us amazing opportunities to build and expand our brands. Whatever it is we want to be known for, we can get the message out faster, bigger and better by becoming the media. You can deliver quick video tips from your phone, share ideas on a podcast, and interview others via a blog or short video. If you become the resource, you own the brand. – Meridith Elliott-PowellMotionFirst 

7. Improve Your Culture

The most visible brand you have is your company’s culture. It’s culture that defines your uniqueness and provides you with a competitive edge. It’s a social and psychological form of DNA that can become a catalytic mechanism. Your company culture is a key element relative to how people “see” your company. Since it’s your company’s soul, it’s worth paying attention to. – Cathy McCulloughMcCullough Group LLC 

8. Define Your Niche

You can’t be all things to all people. Narrow your target market by either offering a specialized product or service, or by serving a specific demographic (i.e. busy moms who want to find a healthy work-life balance vs. anyone who wants to find a healthy work-life balance). There’s a reason brain surgeons get paid more than general practitioners! – Tamiko CuellarPursue Your Purpose LLC 

 

9. Meet Your Audience Where They Are

If you want to be unique, get your branding right. Address your target market in the places they hang out with the message they expect to hear, using the distribution methods and mediums they like. It’s a simple formula that many do not follow. Your brand is your identity, and once you have that set, you can get creative with the rest. – Tracy RepchukInnerSurf International Inc.

10. Start With Your Value Proposition

Branding is an exercise in establishing an impression about yourself to others, but if you start with branding first, you have a very shallow brand. By contrast, an authentic and compelling brand starts with knowing your personal value proposition. What does your audience need and how do you fulfill those needs? If you can answer those questions, your branding will be a natural extension from there. – Anne Marie SegalSegal Coaching 

11. Provide ‘Brand Extension’ Experiences

A purpose of branding is to differentiate product and service offerings in the marketplace. Dare to provide solutions in a different way. To enhance leader productivity, I partnered with an upscale resort and an admirable entrepreneur to host self-care Glam Retreats for my targeted audience. My guests network, rest and are coached in five-star style, which is my brand extension. – LaKisha GreenwadeLucki-Fit

12. Partner With An Expert

Nothing beats getting outside feedback from a branding expert to get clear on your reputation, values, brand and how to best articulate your business and services to your clients. Conduct a 360 of your brand strategy with an expert and, together, align your next steps for your target audience. – Jenn LofgrenIncito Consulting 

13. Stop ‘Selling’ And Be Helpful

Your customers don’t want to be treated as though they only represent dollar signs to you. If you focus on being helpful by crafting well-researched social media responses instead of driving traffic, you can give your brand an edge while building trust. Prioritizing quality engagement through creating meaningful interactions can lead to loyal customers and sometimes even brand evangelists. – Lianne LynePLP Coaching, LLC 

14. Give Your Wisdom Away

Branding is not a trick, it’s who you are. The best strategy is to just do what you do; if you do it well, people will want more. I’ve published, by email, a provocative leadership question every Monday morning for over 17 years. It’s a free little glimpse of the wisdom people can expect when they work with me. – Corey OlynikCMO Strategies Inc.

15. Make Your Brand Human

Think of your brand as a real person, but bigger. We often make the mistake of thinking of our brand too broadly. Broad translates as vague and forgettable. Think about the brands you remember. They are human and real. They get stuck in our minds because they touch on a part of ourselves that we didn’t think anyone else could see. – Tara PaduaNextFem 

16. Network To Start Conversations And Build Goodwill

When I make a new connection, I send a thank you message including something of value – a content gift not related to what I do. For example, within my thank you, I include a free subscription to my motivational quotes that include suggested actions to bring the quotes to life. Now you’ve started a two-way conversation. – Rick Itzkowich501 Connections Inc. 

 

To get a price or a quote you can always contact us

Text courtesy of Forbes Magazine

0 commentaires

8 erreurs à éviter pour la création d’un site Internet


Que ce soit pour une refonte, une création ex-nihilo ou une mise à jour d’un site Internet, une conception mal pensée d’un projet web engendre souvent des erreurs irréversibles.
Découvrez nos conseils pour entreprendre avec succès une création ou la refonte d’un site Internet ! voici les 8 erreurs à éviter pour la création de la création d’un site Internet.

 

 


1. Définissez clairement les objectifs poursuivis  par la création de votre site Internet

Avant de se lancer dans la mise en œuvre d’un projet web, il convient d’établir un cahier des charges qui détaille les objectifs poursuivis par la création de cet outil. En l’absence d’un tel document ou de lignes directrices clairement définies, vous risquez de concevoir un outil non adapté aux attentes et aux besoins de votre entreprise.

Voici quelques pistes de réflexion pour vous permettre d’édicter les objectifs que devra remplir votre site :
Le site doit-il générer des ventes, des contacts qualifiés ?
S’agit-il d’un site Internet vitrine pour assurer la visibilité de votre entreprise sur la Toile ? Est-il uniquement un outil de communication ?
Cet outil a-t-il vocation à évoluer à plus-ou-moins long terme ? Si oui avez-vous une idée des évolutions

Cette réflexion est indispensable car elle servira de base à votre site Internet et aux choix technologiques. Assurez-vous de rédiger un cahier des charges qui stipule clairement ce que vous attendez de votre site et par quel biais vous souhaitez y arriver. Une étape clé à ne pas négliger sous peine de vivre de sévères déconvenues !

 


2. Regardez ce qui se fait ailleurs

N’hésitez pas à parcourir la Toile pour mieux appréhender la stratégie de visibilité déployée par la concurrence et pour vous inspirer des pratiques mises en œuvre par les sites que vous appréciez même dans d’autres secteurs d’activités.
D’une manière générale, c’est la première question que votre prestataire ou votre agence web vous posera pour mieux cerner vos goûts, vos attentes et vos besoins. En agissant ainsi, vous découvrirez certainement des idées auxquelles vous n’avez pas songé et vous enrichirez votre réflexion. De quoi construire un site à votre image et répondant pleinement aux besoins de votre entreprise !

 


3. Evitez de penser qu’une page suffit à présenter votre société

Les sites «one-page» sont à la mode depuis 2013. Ces sites construits sur une page présentent des avantages mais aussi des inconvénients. En effet, cette pratique s’accommode mal avec une stratégie SEO pérenne visant à acquérir un trafic de qualité. Il faut bien avoir conscience que ce n’est pas forcément votre page d’accueil qui sera la mieux référencée sur telle ou telle requête. Il est nécessaire d’optimiser l’architecture de votre site afin d’enrichir la longue traîne et ainsi améliorer la visibilité de votre site sur les pages de résultats de recherches de Google. Cependant les sites “one-page” restent une bonne option pour un site capsule ayant une durée de vie limitée ou pour une présentation produit.


4. Adoptez une approche SEO dès la conception du site

Las, certains omettent d’intégrer les problématiques de référencement dès la conception du site, arguant que les spécialistes en la matière auront tout le temps de travailler sur le sujet une fois le site en ligne. C’est une idée préconçue à bannir définitivement. Quels que soient les objectifs poursuivis par la mise en œuvre de votre outil web (acquisition de lead, optimisation de la visibilité de votre entreprise sur Internet, etc.), veillez à intégrer le SEO dès le début de votre projet.

Ne reléguez pas cet aspect essentiel, sous peine de payer un coût supplémentaire pour la mise en place d’actions SEO et de voir le délai de mise en ligne de votre site allongé.


5. Ne croyez pas que les internautes vous contacteront forcément si vos produits les intéressent

Sur Internet, un sujet clé prédomine : les conversions. Si vous souhaitez générer un maximum de leads (demande de devis, prise de contact, etc.), vous devez organiser votre site de façon à atteindre cet objectif.
Attention ! Ce n’est pas parce que vous commercialisez les meilleurs produits ou services que les internautes vous contacteront naturellement. Pour améliorer votre taux de transformation, de nombreux mécanismes sont à privilégier, parmi lesquels l’inbound marketing ou la production de contenus à forte valeur ajoutée.
Sur les pages clés de votre site (notamment celles qui présentent votre offre de produits), veillez à ce que les boutons d’appel à l’action soit suffisamment visibles, identifiables et compréhensibles par l’internaute. Multipliez les outils qui permettent à votre audience de prendre contact avec votre entreprise (téléphone, formulaire, chat en ligne etc.).
N’hésitez pas à vous entourer des compétences d’une agence digitale pluridisciplinaire pour éclairer votre réflexion et adopter les meilleurs outils pour doper votre taux de transformation.


6. Faites vivre votre outil web : un site figé dans le temps est un site qui se meurt

Gardez en tête que votre site engage l’image de votre société. A cet effet, un site figé dans le temps peut donner une mauvaise perception du dynamisme de votre activité auprès de votre audience. Une multitude d’outils de création et de gestion de contenus existent pour faire vivre votre outil web. Attention ! Évitez de rajouter des outils que vous n’utiliserez pas par la suite. Il est important de déterminer une ligne éditoriale puis de fixer la fréquence de parution de nouveaux contenus. Tenez-vous à ce rythme pour éviter de perdre le fil et  faire en sorte que votre site soit un véritable relais de communication de votre activité.


7. Ne  passez pas par des outils d’aide à la création d’un site si vous avez besoin d’une vraie agence

Les outils d’aide à la création d’un site qui permettent de le concevoir rapidement sont légion. Ces solutions trouvent leur utilité pour les entreprises et les professionnels qui n’ont, ni le temps ni les moyens, de faire appel aux services d’une agence web. Mais si vous avez besoin d’un outil web avec des fonctionnalités spécifiques, il convient de vous entourer des compétences d’une agence web car aucune solution miracle ne vous conviendra.

9. Ne soyez pas  trop pressé

Bien souvent, les professionnels se montrent excessivement pressés et demandent que le site soit en ligne dans un délai souvent déraisonnable. La patience est de mise pour espérer obtenir un site fonctionnel et dont vous serez pleinement satisfait. N’oubliez pas que la production de contenus qualitatifs sera également très chronophage. Suivant leur importance, certains projets nécessitent plusieurs mois.  Ne fixez pas de deadline non tenable pour vous comme pour l’agence sous peine de le regretter ultérieurement.

 

Textes et contenu vient de Génération Internet

0 commentaires

10 Common Mistakes In Logo Design

10 Common Mistakes Logo Design - DaveBernard DZign

With the power of the Web, and more people searching than ever, it’s essential for your company to communicate and distinguish itself from competitors with a clear and unique message. The easiest and quickest way people recognize and remember a company is by its logo. Logo design mistakes, however, can cause the opposite effect. People won’t remember your business, or if they do, their opinion won’t lead to a purchase. This reaction is often applicable to online shopping, where your website and logo design needs to convey professionalism and trust for consumers to shop with you. Find out about what makes a bad logo design in our roundup of the top 10 common logo design mistakes you need to avoid, whether you’re a business owner or a graphic designer, to create a professional and successful logo. Here are 10 Common Mistakes Logo Design.

 

 


1. A Logo Made by an Amateur Designer

One of the biggest mistakes in logo designs is relying on an amateur, versus a professional, graphic designer to create your business logo. Business owners often hesitate to put money into a logo, even though they make similar investments in their company’s website or equipment.

A growing trend for small businesses is to rely on logo design competition websites, which provide you with several different logo designs for a small fee. The problem, however, is that many amateur graphic designers use these sites and make many of the logo design mistakes outlined in this list.


2. A Logo Featuring Design Trends

Trends are temporary and make your logo a time capsule, rather than timeless. Swooshes, bevels and glows are a few examples of past graphic design trends. They’re also a favorite cliché design effect among amateur designers.

Professional graphic designers ignore trends when creating your logo. While they’re up-to-date on the latest craze hitting the industry, like geometric shapes and stripes, through websites like Logolounge, they also ensure those trends don’t become a part of your company’s custom logo.

 


3. A Logo Using Raster Images

Raster images are a common logo design mistake. Logo designs either use raster or vector images. Raster graphics consist of pixels, while vector graphics feature precise points. The benefit of vector graphics, and why professional graphic designers use them, is because they scale to any digital or print size without a loss of quality.

Raster graphics do not. Instead, the image becomes blurred or pixelated. New graphic designers, as well as business owners, are often unaware that they should be using vector graphic software, like Adobe Illustrator, and instead use raster graphic software like Adobe Photoshop.

Because of the popularity of logo design competition websites among new graphic designers, it’s common for businesses to unknowingly purchase and invest in a logo that uses raster images. The result is a logo that becomes blurred when enlarged, preventing you from using it for multiple purposes.

 

 


4. A Logo Containing Stock Art

Amateur designers, whether a family friend or yourself, may know about vector graphics, but look to the internet for vector imagery to create a company logo. It’s a common logo design mistake as numerous stock vector websites, like VectorStock, are available for downloading graphics.

Logos need to be original and unique, especially if they’re licensed to you. Stock vectors aren’t licensed to your company exclusively because they’re used by others across the globe. If your logo features a stock vector image or even part of one, you’re potentially liable for breaking the supplying website’s license agreement.

A massive risk with using logo design competition sites is that your logo could feature a stock vector image without your knowing about it. Professional designers produce original vector graphics and never use stock images, which protects you and your company from legal action.

 

 


5. A Logo Made for the Designer

A design mistake you’ll find on competition websites for logos are submissions that aren’t what you requested. The reason is because the designers are creating a logo for themselves, rather than for you.

Graphic designers are always learning new design techniques. Young designers will often practice what they’ve read about, such as a new trend, through your request on a competition website. What results is a selection of logo designs that aren’t what you wanted, which wastes both your time and your company’s money.

Another trap designers often fall into is creating a personal logo or trademark to brand every design they make with. A series of logos featuring the number 100, for example, aren’t unique, even if their overall appearance is different. Professional graphic designers ensure your logo is about your company and no one else.

 

 


6. A Logo With a Complex Design

Professional graphic designers like to follow K.I.S.S., or “Keep It Simple, Stupid.” A simple logo not only makes it easy for visitors to remember your company, but also preserves your logo’s details at smaller and larger scales.

Complex or detailed logos require a large space to be appreciated. Your fingerprints, for example, aren’t noticed during your day-to-day life. It’s when you see them up close that you notice the various lines and details.

Logos need to be appreciated all day, every day. Their purpose is to be used across platforms as well as printed in different sizes. Professional graphic designers recognize this and ensure your logo’s design is smple, yet captures your company’s voice.

 

 


7. A Logo Dependent on Color

Young graphic designers often start their designs by choosing and building their color set, which is a common logo design mistake. Even if you know the company’s preferred colors, logos should be designed in black and white to start.

The reason for creating a logo in black and white is because it’s not always printed in color. Letterheads, forms or other documents may be printed in black and white, which is why it’s important the logo is initially created without color.

Designs that begin with color tend to develop elements that become dependent on the color for its effect. Amateur designers, as well as company owners, often don’t realize the impact of color on their logo’s design, which is why it’s important to work with an experienced graphic designer.

 

 


8. A Logo With Ineffective Font

Fonts are as important as the graphics found in your company’s logo. Experienced graphic designers recognize the link between the two, which is why they divide their time equally between creating a unique visual and finding a timeless font that complements your logo’s graphic.

Using common logo fonts isn’t a design flaw or poor choice. Often, those fonts feature in logo designs because they’re timeless and contemporary. Fonts like Comic Sans, however, are an example of a familiar font that has fallen out of favor.

Odd font choices, especially on logo design competition websites, often indicate the earlier mistake of graphic designers creating logos with their needs in mind instead of yours. Even if the logo itself matches your company’s personality, a faulty font can cause your business message to misfire.

 

 


9. A Logo With More Than Two Fonts

Using more than two fonts is another logo design trend to avoid. The standard in the graphic design industry is to use one or two fonts, which should have different weights to prevent them from competing.

Multiple fonts not only cause competition, but also confusion among your consumers. They can also present a conflicting brand message, especially if the font styles feature a sharp contrast. Think of well-known companies like Nike or NASA. They use a single font to convey their brand.

While professional designers have the experience and expertise to use two fonts, they often stick to one. If you’re designing your own logo, keep to one font as well or work with a designer to use two.

 

 


10. A Logo That Copies Other Designs

Logo design competition websites are increasingly finding themselves with submissions that are imitations, rather than inspirations, of other logos. The problem, especially as a business owner, is that you may not even recognize these logos as belonging to other companies and choose a logo that is unoriginal and far from unique.

Using a copied logo also places your company at risk for legal action, as these logos are trademarked and licensed to the original company. Professional graphic designers create a logo that is 100 percent original, ensuring your logo is unique.

 

 


Capture Your Company’s Voice With an Original Logo

What makes a bad logo? Inexperienced graphic designers, unfortunately. While their intentions are good, their lack of experience results in unprofessional and unoriginal logos. Logo design competition websites amplify the availability and access of these logos, which in some cases can lead to legal action against your company.

At DaveBernard DZign, I work with you to create high-quality, original and truly customized designs that capture your business branding and voice.

Learn more about what we can do for you by contacting us or start your logo design order today and take advantage of our satisfaction and money-back guarantee!

 

Text by The NetMen Corp

0 commentaires